2.5 millions de Français établis à l’étranger, 12 000 à Québec

Selon le dernier rapport du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), près de 2.5 millions de Français vivent à l’étranger en 2018. Plus de 1.8 million sont enregistrés sur le registre consulaire, soit 2.21% de plus que l’année dernière, dont 12 000 dans la circonscription de Québec.
En 20 ans, le nombre de Français vivant à l’étranger a doublé. La moitié réside en Europe et le tiers a moins de 25 ans.

"Les Français établis hors de France font vivre la communauté nationale où qu’ils se trouvent dans le monde : ils participent pleinement à la vitalité économique de la France et au rayonnement de ses idées et de sa culture.", a déclaré Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.

L’Amérique du Nord regroupe 14,7% de nos compatriotes inscrits au registre des Français à l’étranger. Cette région accueille 267 666 Français (3,19% de plus que l’an passé) qui se répartissent entre les États-Unis (61% des inscrits de cette zone) et le Canada.

Un service public dématérialisé
La France dispose de 206 implantations consulaires dans le monde, pour assurer ses relations diplomatiques, faire la promotion de l’Hexagone et délivrer les services consulaires aux Français.
Le Président de la République, Emmanuel Macron, a clairement indiqué l’importance qu’il reconnaît aux Français établis sur les cinq continents et a confirmé l’ambition d’un service public consulaire efficace et adapté à son époque, en développant notamment la dématérialisation.

Le réseau de l’’AEFE

Le réseau de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), qui assure la scolarisation des enfants des familles françaises résidant à l’Etranger, compte 492 établissements homologués dans 137 pays, scolarisant 350 000 élèves dont 64% d’étrangers et 36% de Français. Près d’un quart des élèves français ont bénéficié d’une bourse scolaire en 2017 (soit 25 354 boursiers).

Diplomatie économique
La France soutient les entreprises françaises à l’étranger et encourage la mobilité. Depuis 2012, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères (MEAE) a fait de la diplomatie économique une priorité.
L’attractivité du pays constitue également un enjeu capital pour l’économie française.
Selon l’opérateur Business France, la France a attiré 1 298 nouvelles décisions d’investissements étrangers créateurs d’emploi en 2017, soit une progression de 16 % par rapport à 2016, qui ont permis la création ou le maintien de 33 489 emplois.

Le rapport complet est disponible ici

publié le 27/09/2018

haut de la page