Attentat de Strasbourg : Une cellule d’aide aux victimes est activée

Suite à l’attentat perpétré hier aux abords du marché de Noël de Strasbourg, le gouvernement français a élevé le niveau du plan Vigipirate à « urgence attentat » et une cellule d’aide aux victimes a été activée.

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a également annoncé avoir "renforcé les dispositifs de sécurité sur l’ensemble des marchés de Noël".

La cellule interministérielle d’aide aux victimes (CIAV) a été activée hier soir dans les locaux du centre de crise et de soutien au Quai d’Orsay.

Le personnel de la cellule interministérielle d’aide aux victimes, qui comprend des agents des ministères de l’Europe et des affaires étrangères, de la justice, de l’intérieur et de la santé, ainsi que des bénévoles de la Croix-Rouge, a été et reste pleinement mobilisé pour répondre aux besoins des proches des victimes.

Une réponse téléphonique est assurée depuis 00h30 ce matin pour les familles des victimes et personnes blessées, ainsi que pour les personnes à la recherche de nouvelles de leurs proches, qui peuvent continuer à la joindre au 01 43 17 43 17 (011 33 1 43 17 43 17 depuis le Québec).

Un centre d’accueil des familles a été mis en place à Strasbourg sous l’autorité du préfet, auquel une équipe du centre de crise et de soutien du Quai d’Orsay apporte un appui.

Par ailleurs, le Premier ministre du Québec, François Legault, a réagi hier sur son fil twitter ; il s’est dit "profondément attristé par les évènements de Strasbourg" et a offert, au nom du gouvernement du Québec, ses pensées et sympathies à ceux et celles qui sont touchés, de près ou de loin, par cette tragédie.

(crédit photo : Facebook)

publié le 13/12/2018

haut de la page