Bar des sciences - Mères porteuses, progrès ou dérive de la science ?

Vous avez loupé le Bar des sciences du mardi 23 mai 2017 sur les enjeux et les questions éthiques que posent la gestation pour autrui (GPA) ? Retrouvez-le en podcast ! Une collaboration du Consulat Général de France à Québec avec Québec-Science et Radio-Canada.

PNG

PNG
Les techniques de procréation assistée permettent à des couples infertiles ou non traditionnels de déléguer la gestation d’un futur enfant à une mère de substitution. Ce service, obligatoirement gratuit, est souvent présenté comme une suite logique aux développements de la médecine et des valeurs sociales. Pour d’autres toutefois, il s’agit d’une dérive qui associe l’enfant à une marchandise, et la femme à un instrument de maternité. Les mères porteuses incarnent-elles un progrès de la science ou une perversion de la nature ?

A cette occasion Yanick Villedieu, journaliste et animateur de l’émission « Les années lumière » (Radio-Canada) accueillera :

- Jérôme Courduriès est anthropologue, maître de conférences à l’université Jean Jaurès (Toulouse, France)

- Maria De Koninck, sociologue à la faculté de médecine de l’Université Laval

- Andréanne Malacket, doctorante et chargée de cours à la faculté de droit de l’Université de Montréal

publié le 12/06/2017

haut de la page