Coopération Lyon-Montréal : inauguration du laboratoire international EVASYM

En marge des Entretiens Jacques Cartier, des chercheurs lyonnais et montréalais ont inauguré le 7 novembre 2019 le laboratoire international associé EVASYM (LIA EVASYM). En filigrane de l’acronyme se cache l’« ÉValuation Anatomofonctionnelle du SYstème Musculosquelettique ».

Créé en partenariat avec l’Université Lyon 1, l’Ifsttar, la TÉLUQ, l’ÉTS et l’Université de Montréal, ce laboratoire vise à combiner les expertises de chacun pour mener des projets de recherche autour de deux axes principaux : le vieillissement et le handicap, ainsi que l’orthopédie et la traumatologie.

David Mitton (Lyon) et Jacques de Guise (Montréal) agiront à titre de codirecteurs de cette nouvelle structure qui pourra à terme faire des demandes conjointes de subventions.

JPEG

L’avènement du LIA EVASYM est une illustration concrète d’un partenariat réussi entre plusieurs établissements de la France et du Québec.

Au total, trois équipes de recherche seront impliquées. 20 chercheurs du laboratoire de biomécanique et mécanique des chocs (LBMC) à Lyon, ainsi que 15 chercheurs du laboratoire en imagerie et en orthopédie et du Laboratoire de simulation et modélisation du mouvement à Montréal, coopéreront sur des projets évoluant autour de cinq thématiques. Chaque thématique sera chapeautée par un duo franco-québécois de chercheurs :

  • Dynamique musculosquelettique du membre supérieur
  • Dynamique musculosquelettique du membre inférieur
  • Équilibre, locomotion et mobilité
  • Imagerie et personnalisation de modèles anatomofonctionnels
  • Nouvelles modalités de captation et d’analyses anatomofonctionnelles

« Le LIA va renforcer la visibilité de nos laboratoires sur le plan international, favoriser la mobilité des expertises entre nos deux pays et permettre le codéveloppement de modèles avancés du corps humain. Je dois dire que tout cela a été rendu possible par les forts liens d’amitié qui nous unissent depuis plus de quinze ans. Cet attachement profond nous permettra d’aller encore plus loin dans nos projets de recherche », a dit Jacques de Guise.

Lors des allocutions officielles, tous les partenaires ont louangé cette collaboration qui permettra d’enrichir les expertises, d’augmenter le champ des possibles en recherche, de s’attarder sur des domaines d’importance pour nos sociétés, et de faire participer les étudiants à des projets de recherche stimulants entre les deux pays.

publié le 20/11/2019

haut de la page