Danièle de Fontenay, cofondatrice de l’Usine C, décorée par la France

Hier, Laurence Haguenauer, Consule générale de France à Québec, a remis les insignes de Chevalière dans l’Ordre des Arts et Lettres à Danièle de Fontenay, pour souligner une brillante carrière en France et à l’international.

« Votre côté « couteau-suisse », de femme polyvalente et touche-à-tout, vous confère en outre un talent remarquable dans tout ce que vous entreprenez. Ce qui m’a frappée moi depuis que nous nous connaissons c’est ce dynamisme et cet enthousiasme. », a indiqué Laurence Haguenauer, en remettant la décoration à la directrice, codirectrice générale et cofondatrice de l’Usine C.

Arrivée à Montréal depuis son Paris natal en 1975, Danièle de Fontenay mène depuis les quatre dernières décennies des projets qui ont métamorphosé l’horizon culturel de sa ville d’adoption. En 1980, elle cofonde avec Gilles Maheu la compagnie Carbone 14 dont les productions, à la frontière de la danse et du théâtre, ont réinventé la façon de créer. En 1981, la compagnie s’associe à Omnibus et au Nouveau théâtre expérimental pour fonder Espace libre, qu’elle coordonne jusqu’en 1989.

Naissance de l’Usine C
C’est en 1994 que naît l’Usine C, un écrin pour les arts vivants au cœur du quartier Centre-Sud de Montréal, construit dans l’ancienne usine Alphonse Raymond. Mené de main de maître par Danièle de Fontenay depuis maintenant plus de vingt ans, le théâtre affiche l’une des programmations les plus multidisciplinaires, avant-gardistes et internationales du Québec. Danièle de Fontenay a fait naître lieux de création et de diffusion pensés pour répondre aux besoins de créations hors-normes ; un nouveau modèle de théâtre - responsable, engagé, à la programmation risquée.

« Ni l’éducation ni l’art ne sont des luxes. Ils sont notre oxygène. »
« Depuis plus de 20 ans, en véritable « accoucheuse d’utopies » - comme on aime à le dire de vous - , vous y poursuivez une politique artistique d’accueil qui soutient les artistes et les compagnies qui désirent créer des œuvres originales et percutantes. », ajoute Mme Haguenauer au moment de décorer Mme de Fontenay.

La cofondatrice de l’Usine C participe également, avec des partenaires européens majeurs, à l’éclosion des festivals Temps d’images avec Arte en 2005 et Actoral Montréal en 2014, en collaboration avec Hubert Colas et le Consulat de France.

« Ni l’éducation ni l’art ne sont des luxes. Ils sont notre oxygène. », avait confié au Devoir, celle qui était hier honorée par la France.

Crédit photo : Usine C - Sara Megan

publié le 06/06/2019

haut de la page