Débat : Cannabis - que faut il craindre ou espérer ?

Jeudi 1er novembre 2018, 18h : Menace pour les uns, panacée pour les autres, la légalisation du cannabis continue de diviser la population. Qui croire ? Un débat organisé par le Cœur des Sciences de l’UQAM, et soutenu par le Consulat général de France à Québec.

Le 17 octobre 2018, le Canada est devenu le deuxième pays au monde à légaliser la consommation et la culture du cannabis, soulevant de nombreuses questions.

JPEGQuels sont les principaux dangers à prendre en compte, notamment sur la santé mentale et les capacités d’apprentissage ? Existe-t-il à l’inverse des débouchés prometteurs en santé ? Sur quels aspects devraient s’orienter les recherches scientifiques ? Quelles seraient les meilleures pratiques pour éviter les dérives ? Peut-on apprendre des bons et des mauvais coups des pays qui ont déjà légalisé le cannabis ?

Réponses à ces questions le 1er novembre 2018, lors d’un échange sur les risques, mais aussi sur les opportunités liés à cette très récente légalisation.

Avec la participation de :

Patricia Conrod, psychologue clinicienne et professeure au Département de psychiatrie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Chercheuse au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine, elle est titulaire de la Chaire Dr Julien/Fondation Marcelle et Jean Coutu en pédiatrie sociale en communauté ;

Jean-Sébastien Fallu, professeur à l’école de psychoéducation de l’Université de Montréal et chercheur à l’Institut universitaire sur les dépendances, CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. Fondateur et co-porte-parole du Groupe de recherche et d’intervention psychosociale (GRIP), il dirige également la revue scientifique Drogues, santé et société ;

Louis Gendron, professeur et directeur du Département de pharmacologie-physiologie de l’Université de Sherbrooke. Il dirige le laboratoire de pharmacologie des opioïdes au sein de l’axe inflammation-douleur du Centre de recherche du CHUS en plus d’être éditeur en chef du journal Progress in Neuro-Psychopharmacology & Biological Psychiatry ;

Marie Jauffret-Roustide, sociologue et chargée de recherche au Cermes3 de l’INSERM, en France. Spécialisée en sociologie des dépendances, son programme de recherche porte sur l’analyse de la gestion des risques à partir des politiques publiques et des pratiques sociales des usagers de drogues comme le cannabis ;

Jordi Perez, anesthésiste spécialisé dans le traitement de la douleur au CUSM. Directeur médical associé de l’Unité de gestion de la douleur Alan Edward et directeur du Cancer Pain Program.

Cette conférence est présentée par le Coeur des Sciences de l’UQAM, en partenariat avec les Fonds de recherche du Québec et avec le soutien du Service de coopération et d’action culturelle du Consulat général de France à Québec.

Jeudi 1er novembre 2018, 18h

Réservations requises sur le site du Cœur des sciences.
GRATUIT - Ouverture des portes à 17h30

Agora Hydro-Québec (CO-R500) du pavillon Cœur des sciences de l’UQAM
175, avenue de Président-Kennedy
Métro Place-des-Arts

publié le 23/10/2018

haut de la page