Deux jeunes québécois participent à la Semaine des jeunes talents scientifiques francophones à Paris

C’est vendredi dernier que les deux jeunes scientifiques québécois, sélectionnés par le Consulat général de France à Québec, se sont envolés pour Paris pour participer à la Semaine des jeunes talents scientifiques francophones, qui a lieu du 1er au 7 décembre 2018.

PNG
Nadia Lafrenière, 27 ans, préparant son doctorat en mathématiques à l’UQAM et Dimitri Fedorov, 27 ans, polytechnicien de Montréal en doctorat de génie mécanique, partent en France tous frais payés, invités par le Consulat de France, pour cette 2ème édition placée sous le haut patronage du président de la République française, Emmanuel Macron.

« C’est une opportunité inespérée d’établir des contacts et de tisser des liens avec des individus partageant mon intérêt pour la communication scientifique, et plus précisément pour le langage international de la communication graphique », a déclaré Dimitri Fedorov avant de partir, qui, outre la recherche, s’intéresse également à l’enseignement scientifique.

Passionnée par les mathématiques, mais aussi par la vulgarisation et la communication scientifique, Nadia Lafrenière compte sur cette semaine pour « découvrir des gens formidables qui font de la communication scientifique chez eux », dans l’idée de « puiser des idées sur ce que l’on pourrait faire, une fois de retour » à Montréal.

Cet événement, soutenu et encouragé par le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, a vocation à mieux diffuser la culture scientifique, technique et industrielle au niveau international et à encourager les initiatives visant à promouvoir l’innovation et la recherche, en s’adressant en particulier aux jeunes générations.

Cette deuxième édition mettra en avant les atouts de la communication scientifique pratiquée en français et permettra de développer des partenariats durables avec les pays participants. Durant cette semaine, une attention particulière sera portée à l’engagement des femmes dans les carrières scientifiques.

Plus d’infos sur le site d’Universcience
JPEG

publié le 03/12/2018

haut de la page