Deux nouvelles collaborations entre la France et l’Université de Sherbrooke

L’Université de Sherbrooke, au Québec, s’associe à des établissements d’enseignement supérieur français pour créer deux nouveaux partenariats institutionnels. Les thématiques de ces collaborations concernent d’une part les nanomatériaux et d’autre part les grands enjeux de la ville du futur.

Laboratoire international d’apprentissage des nanomatériaux technologiques (LIANT)

C’est autour des nanomatériaux que l’École d’ingénieurs Polytech Montpellier et l’IUT Montpellier-Sète, d’une part, et les Facultés de génie et des sciences de l’Université de Sherbrooke, d’autre part, s’associent pour créer le Laboratoire international d’apprentissage des nanomatériaux technologiques (LIANT).

Le LIANT se veut un laboratoire d’apprentissage (Learning Lab) commun entre l’Université de Montpellier et l’Université de Sherbrooke. Différentes stratégies d’apprentissage et de pédagogie innovantes et collaboratives de la formation en matériaux de pointe seront mises à l’épreuve, à différents niveaux et pour différents publics universitaires dans le secteur, en présentiel et en distanciel.

A terme, l’objectif de cette collaboration sera de développer des formations innovantes en nanomatériaux et de former des étudiantes et étudiants qualifiés pour un marché demandeur en haute technologie.

Pour plus d’informations sur cette collaboration, consultez le site de l’Université de Sherbrooke.

Collaboration autour des grands enjeux de la ville du futur

L’Université Gustave Eiffel et l’Université de Sherbrooke s’associent pour développer une collaboration institutionnelle autour des nombreux enjeux de la ville du futur.

Cette collaboration se concrétisera par la mise en relation d’acteurs scientifiques issus de chaque établissement lors de rencontres de travail qui permettront de traiter les principaux thèmes. Dans un premier temps, ces rencontres auront pour objet l’environnement et la mobilité durable, avec un volet concret sur les véhicules intelligents. En parallèle, des rencontres concerneront également les thèmes de la géomatique et des méthodes d’enseignement en génie. Dans un second temps, les thèmes de l’économie, de l’innovation, de la transformation numérique et de l’égalité femmes-hommes seront mis à l’honneur.

Pour plus d’informations sur cette collaboration, consultez le site de l’Université de Sherbrooke.

publié le 03/09/2021

haut de la page