L’exposition « Limer l’étau », l’art de l’ambiguïté entre artefact et production humaine

Le Consulat général de France à Québec soutient l’exposition du franco-québécois Guillaume Krick et du français Romain Rambaud, fruit d’une collaboration entre le collectif Extra Muros (Nantes) et AMV (Saguenay).

JPEG Les deux artistes ont rassemblé pour l’occasion des œuvres qui mettent en dialogue leurs intentions sculpturales. Comme ils l’expliquent, dans leurs travaux respectifs se développe un lien particulier avec les éléments du construit, connexion directe à l’architecture et à l’urbanisme. Dans cette transformation spatiale, les outils et leurs fonctions constituent un rôle central de leurs réflexions.

Plusieurs de leurs sculptures fonctionnent sur des principes d’équilibre et de mise en tension des matériaux. Elles mettent d’ailleurs en avant les phases de changement d’état de la matière.

Une fragilité de l’assemblage, des éléments prêts à rompre ou à se liquéfier, voilà ce à quoi les visiteurs de cette exposition peuvent s’attendre .Cet état précaire est notamment dû au choix des matériaux utilisés pour certaines des sculptures.

PNG

publié le 26/10/2017

haut de la page