Trois questions à Adnane Chaabi, co-fondateur de Spotfields, sélectionné pour StarTopFrance

Spotfields a été l’une des premières Start-up québécoises sélectionnées dans le cadre du programme StarTopFrance du Consulat Général de France à Québec, pour l’incubation en France de Start-ups québécoises. Le programme StarTopFrance permet aux lauréats d’expérimenter de manière pratique l’attractivité de la France pour le développement de jeunes entreprises. Adnane Chaabi , co-fondateur de Spotfields, s’est ainsi envolé pour trois mois d’incubation à Paris à la Station F de Creative Valley, entre octobre et décembre. Une expérience enrichissante et utile.

Quels étaient vos objectifs au moment du départ ?

Nos objectifs principaux étaient doubles : d’une part explorer le marché du foot à 5 en France, et d’autre part engager des partenariats avec des centres sportifs privés ou semi-privés. Nous pouvons dire que ces objectifs ont été remplis. Nous avons en effet rencontré de nombreux acteurs majeurs du foot en France, et notamment « UrbanSoccer » et « Le Five », avec qui nous avons noué un partenariat. Nous avons aussi rencontré une start-up qui fabrique des capteurs pour chevilles. Ces capteurs permettent d’obtenir des données détaillées sur les performances sportives des joueurs et nous avons travaillé avec eux pour voir comment intégrer ce service dans l’application Spotfields.

A l’issue de cette période d’incubation, quels sont vos projets avec la France ?
Le marché français nous intéresse beaucoup, car le foot est sans conteste le sport le plus populaire en France. Pour cela, notre séjour en France nous a permis de nous rendre compte que nous devrons adapter notre offre aux marchés français et européen. En effet, les habitudes de jeu ne sont pas exactement les mêmes qu’au Québec. Nous visons ces marchés à moyen ou long termes, mais nous devrons lever des fonds avant d’envisager une implantation.

Avez-vous un conseil pour les futurs bénéficiaires de StarTopFrance ?

Mon conseil serait de bien préparer la période d’incubation en amont, en ayant déjà réalisé une étude de marché et identifié des partenaires potentiels. Ainsi, le séjour en France peut être mis à profit pour du travail de terrain et des rencontres.
Je remercie le Consulat général de France à Québec d’avoir rendu possible cette période d’incubation en France qui a été très profitable pour Spotfields.

Comme la startup Spotfields, pour vous développer, choisissez la France ! #ChooseFrance #StarTopFrance

JPEG Adnane Chaabi (flèche rouge) en compagnie d’autres participants au programme d’incubation et d’accélération de la Station F

publié le 05/02/2019

haut de la page