Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, en visite à Montréal

Le ministre français de l’éducation nationale et de la jeunesse a achevé en fin de semaine dernière, une visite marathon de deux jours à Montréal, pour participer au Monde Festival et coprésider la 65ème séance du conseil d’administration de l’OFQJ.

Cette 65e séance clôture l’année 2018 du 50e anniversaire de l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse (OFQJ), ponctuée de nombreuses célébrations et projets d’ampleur des deux côtés de l’Atlantique. Les deux secrétaires généraux, Marianne Beseme et Jean-Stéphane Bernard, ont pu présenter les résultats de cet anniversaire et notamment l’augmentation significative des effectifs de jeunes accompagnés dans leurs projets de mobilité, passant de 3 800 en 2017 à 4 813 en 2018. Les administrateurs français et québécois ont présenté des recommandations aux ministres sur des thèmes essentiels du développement de l’Office.

« Le bilan de l’OFQJ depuis sa création est remarquable en termes d’opportunités, de dynamisme, et de stabilité. Nous sommes un axe bilatéral dans le milieu multilatéral qu’est la francophonie. Il faut profiter de cette belle vitalité des jeunes pour concrétiser leurs projets, renforcer leur employabilité, enclencher un cercle vertueux de l’engagement et promouvoir la mobilité ouverte à tous. », a déclaré le ministre français.

Après une séquence de présentation du « volontariat franco-québécois », Jean-Michel Blanquer a décoré deux collaboratrices de l’OFQJ, Armelle Dugué et Frédérique Bouyx, en leur remettant la médaille de la jeunesse et des sports.

Il a ensuite participé à l’une des nombreuses tables rondes du Monde Festival Montréal, qui avait lieu les 25 et 26 octobre derniers, en compagnie de Pauline Marois, ancienne Première ministre du Québec, sur le thème : "La maternelle dès 3 ans : le modèle français est-il exportable ?".

La veille, Jean-Michel Blanquer était l’invité d’honneur du Conseil des Relations Internationales de Montréal (CORIM), pour un déjeuner-conférence qui a attiré près de 300 convives, sur le thème : "Quel avenir pour nos systèmes éducatifs ?".

Il a également profité de son séjour pour s’entretenir avec son homologue québécois, Jean-François Roberge, et rencontrer le personnel enseignant des collèges Marie-de-France et Stanislas.

publié le 06/11/2019

haut de la page