Les prix de thèse en cotutelle France-Québec et Québec-France remis durant les Journées de la relève en recherche

Baptiste Bedessem et Samuel Beaulieu remportent les prix de thèse en cotutelle France-Québec.

PNG Chaque année, les Journées de la relève en recherche organisées par l’Acfas et les Fonds de Recherche du Québec sont l’occasion de valoriser et récompenser les travaux d’étudiants et de futurs chercheurs. Une dizaine de prix sont ainsi remis dont les Prix de thèse en cotutelle parrainés par le Consulat général de France à Québec et le Ministère des Relations internationales du Québec.

Soucieux d’encourager la mobilité des doctorants entre la France et le Québec, le Consulat général de France à Québec et le Ministère des Relations internationales du Québec récompensent chaque année un-e étudiant-e français-e et un-e étudiant-e québécois-e pour la grande qualité de leurs travaux de thèse produits dans le cadre d’une convention de cotutelle franco-québécoise.

Baptiste Bedessem remporte le prix de thèse en cotutelle France-Québec

PNG - 99.7 ko

Baptiste Bedessem remporte le Prix de thèse en cotutelle France-Québec pour ses travaux de recherche intitulés "Quelle autonomie pour la recherche ? Analyse épistémologique des conditions de la gouvernance des sciences".

Le lauréat a intégré l’École normale supérieure de Lyon, où il a suivi une scolarité complète en biologie, jusqu’au doctorat obtenu en 2015. Il a achevé en parallèle un cursus en philosophie qui s’est terminé par une seconde thèse, soutenue en 2018. Ce travail, dirigé par Stéphanie Ruphy et Vincent Guillin, a été réalisé en cotutelle entre l’Université du Québec à Montréal et l’Université Grenoble-Alpes, où il a passé une année aux pieds des montagnes afin d’écrire sa thèse.

Il est actuellement postdoctorant à l’Università Ca’Foscari de Venise, en Italie.

Samuel Beaulieu remporte le prix de thèse en cotutelle Québec-France

PNG Samuel Beaulieu remporte le Prix de thèse en cotutelle Québec-France pour ses travaux de recherche intitulés "Mesure de dynamiques électroniques et chirales à l’échelle femtoseconde et attoseconde".

Après son baccalauréat en chimie à l’Université de Sherbrooke (2009-2012), Samuel Beaulieu a pris conscience de sa passion réelle pour la science. À la maîtrise, il s’est joint au laboratoire de François Légaré, à l’INRS-EMT, pour des travaux à l’interface de la physicochimie moléculaire et de la physique des lasers ultrarapides. En 2014, il a entrepris une thèse en cotutelle entre l’INRS-EMT et l’Université de Bordeaux. L’interaction entre des impulsions lasers ultrabrèves et des molécules chirales est au coeur de ses recherches. Ces travaux ont fait l’objet de plusieurs publications dans des journaux scientifiques tels que Science, Nature Physics et Physical Review Letters.

Depuis juin 2018, il effectue à l’Institut Fritz-Haber de la Société Max Planck de Berlin un stage postdoctoral qui porte sur la dynamique ultrarapide dans la matière condensée.

À propos des prix de thèse en cotutelle

Ces prix sont remis, chaque année, à un-e étudiant-e québécois-e et à un-e étudiant-e français-e, récents détenteurs d’un doctorat effectué en cotutelle de thèse France-Québec. Les lauréats sont récompensés par 1500$ chacun, et les travaux effectués pendant leur doctorat promus. Le prochain appel à candidature sera lancé en février 2020.

À propos des Journées de la relève en recherche
Entièrement consacré à la valorisation et à l’accompagnement de la relève en recherche, les Journées de la relève en recherche ont rassemblé près de 200 étudiants chercheurs des 2e et 3e cycle et des chercheurs postdoctoraux, issus de toutes les régions du Québec. Au programme, des ateliers de formation (rédaction de demande de bourse, communication en congrès, propriété intellectuelle, entrepreneuriat, etc.), des discussions et du réseautage.
En savoir plus : site de l’ACFAS

publié le 04/11/2019

haut de la page