Luc-Alain Giraldeau, professeur et recteur de l’INRS, reçoit un prix de l’Académie française

Le nouveau recteur de l’Institut national de la recherche scientifique, Luc-Alain Giraldeau a obtenu le Grand Prix Moron de l’Académie française pour son ouvrage Dans l’œil du pigeon (Boréal). Ce prix, doté d’une bourse de 5 000 €, est attribué à l’auteur français d’un ouvrage ou d’une œuvre favorisant une nouvelle éthique.

JPEG Dans l’oeil du pigeon. Évolution, hérédité et culture, publié à l’automne 2016 aux Éditions du Boréal est un ouvrage qui s’adresse à toutes et à tous.

« Avec des images claires et une approche digne des grands vulgarisateurs de la science, Luc-Alain Giraldeau raconte l’histoire de la vie sur notre petite planète en orbite, les mécanismes de son évolution et de sa complexification qui ont mené à ces animaux culturels que nous sommes. » (Extrait de la préface de Boucar Diouf)

La remise du prix aura lieu le 30 novembre à l’occasion d’une cérémonie publique qui se tiendra sous La Coupole. Luc-Alain Giraldeau est le deuxième Québécois à être ainsi honoré par un prix littéraire de l’Académie. Ce prestigieux prix, doté d’une bourse de 5000 euros, est décerné annuellement à l’auteur d’une oeuvre favorisant une « nouvelle éthique ».

Cet ouvrage avait également valu à Luc-Alain Giraldeau le prix Hubert-Reeves 2017, catégorie adulte. Ce prix lui a été décerné en mai dernier par l’Association des communicateurs scientifiques. Créé en 2010, le prix Hubert-Reeves récompense chaque année les deux meilleurs ouvrages (adulte et jeunesse) de vulgarisation scientifique publiés en français au Canada.

Retrouver l’entrevue radiophonique de Luc-Alain Giraldeau sur France-Inter : https://www.franceinter.fr/emissions/la-tete-au-carre/la-tete-au-carre-27-septembre-2016

publié le 24/11/2017

haut de la page