Alice Girard-Bossé, lauréate de la Bourse Fernand-Seguin 2020

Créée en 1981, la bourse Fernand-Seguin est une des plus prestigieuses bourses dans l’univers du journalisme scientifique au Canada. Qualifiée de « voie royale » vers le journalisme scientifique au Québec, elle soutient depuis presque 40 ans les jeunes journalistes prometteurs.

La lauréate 2020 de la bourse Fernand-Seguin, Alice Girard-Bossé, a décroché la première place de ce prestigieux concours avec son article intitulé La crise de la reproductibilité. Actuellement étudiante en neuroscience cognitive à l’Université de Montréal, elle recevra une bourse d’une valeur de 17 000 $ comprenant huit mois de stages parmi les médias participants, dont La Presse, Québec Science et Radio-Canada, au sein des équipes de la radio, de la télévision ou du numérique des émissions Les années lumière sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première et Découverte à ICI Radio-Canada Télé. Deux mois de stage seront réalisés en France, grâce à la participation financière du Consulat général de France à Québec.

Dans une entrevue donnée à l’Association des Communicateurs Scientifiques du Québec, la lauréate a notamment rappelé ce que disait Albert Einstein : “Si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de six ans, c’est que vous ne le comprenez pas complètement.
"Je crois que c’est la clé en vulgarisation scientifique, puisque si vous n’êtes pas capables d’expliquer votre sujet simplement, c’est parce que vous ne le maîtrisez pas encore assez." a expliqué Alice Girard-Bossé.

À propos de la bourse Fernand-Seguin
La bourse a été créée en 1981 en l’honneur de Fernand-Seguin, premier vulgarisateur scientifique à la radio et à la télévision francophones au Canada. Il est reconnu pour sa passion et son engagement dans le domaine scientifique.
Depuis plus de 30 ans, elle soutient les jeunes journalistes prometteurs et est parfois qualifiée de « voie royale » vers le journalisme scientifique au Québec.
L’Association des communicateurs scientifiques du Québec, le Consulat général de France à Montréal et leurs partenaires sont fiers de lui rendre hommage chaque année par la tenue d’un concours qui veille à assurer une relève en journalisme scientifique francophone. Considéré comme le plus grand tremplin de carrière de journalisme scientifique, ce prix inclut 8 mois de stages dans de prestigieux médias scientifiques au Québec, et en France depuis 2017. La lauréate de la Bourse 2019, Fanny Rohrbacher participera à l’automne 2020 à deux mois de stage au sein du service scientifique du quotidien français Le Monde à Paris.

À propos de l’Association des communicateurs scientifiques du Québec
L’Association des communicateurs Scientifique de Québec (ACS), regroupe des professionnels qui exercent dans le milieu journalistique ainsi que dans le réseau des universités québécoises, dans les médias, les écoles et les lieux de diffusion scientifique. Avec près de 300 membres, l’ACS contribue à leur développement professionnel et travaille à accroître la qualité et la quantité d’information scientifique diffusée en langue française. Elle a également pour objectif de sensibiliser la population, les entreprises et les décideurs à l’importance de la culture scientifique dans la vie citoyenne.

(crédit photo de Une : Université de Montréal)

publié le 09/09/2020

haut de la page