Catherine Audrain reçoit les Palmes Académiques

C’est pour récompenser son action en faveur de l’éducation des jeunes, via la création et la mise en œuvre du programme Philojeunes, que Laurence Haguenauer a remis les Palmes Académiques à Catherine Audrain le 17 décembre dernier.

"Le gouvernement français a souhaité, en vous décorant aujourd’hui, reconnaître une brillante carrière, et une importante contribution à la coopération entre la France et le Québec dans la spécialité qui est vôtre, la philosophie, et plus particulièrement la philosophie avec les jeunes.", a déclaré en préambule Laurence Haguenauer, consule générale de France à Québec, avant de remettre à Catherine Audrain l’insigne de Chevalier dans l’Ordre des Palmes Académiques.

La naissance de PhiloJeunes

Laurence Haguenauer a souligné sa collaboration significative avec la France, notamment à la suite de l’attentat de Charlie Hebdo en 2015, lorsque Catherine Audrain a fondé PhiloJeunes. Inspiré d’une expérience québécoise pour la philosophie auprès des jeunes, le projet rapproche deux pratiques de la philosophie pour enfants, américaine et française, dans le but de porter une attention particulière aux nouvelles configurations sociales. Il se concrétise par des mallettes pédagogiques pour un usage concret par les enseignants et des jumelages entre les écoles.
PhiloJeunes a pour objectifs de développer le jugement, le sens critique, la sensibilité et une meilleure compréhension des valeurs démocratiques et civiques chez les jeunes de 5 à 16 ans, dans le but de les rendre plus nuancés et moins vulnérables à l’endoctrinement, aux préjugés et au dogmatisme, et de lutter contre l’intolérance (notamment par le biais des médias sociaux).

JPEG

Chercheure associée de la chaire UNESCO d’ "Etude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique" à l’UQAM, Catherine Audrain déploie une énergie très importante pour faire connaître le projet, obtenir des soutiens institutionnels, politiques, financiers, et ainsi permettre le déploiement des bienfaits de Philojeunes auprès d’un maximum d’enfants et d’enseignants de nos deux nations.

« Je souhaite que les enfants deviennent des amoureux de la sagesse. Exploitant leur curiosité en toute sécurité et leur créativité naturelle pour dessiner les contours de leur vie avec confiance. Qu’ils s’épanouissent en possédant des moyens solides et articulés afin d’affronter les défis et les enjeux complexes du vivre ensemble », a expliqué Mme Audrain.

publié le 20/12/2018

haut de la page