En maths, choisir la France : le bon calcul !

La Fondation Sciences Mathématiques de Paris et le Consulat général de France à Québec s’unissent pour la première édition du programme de soutien à des étudiants québécois pour une année de formation en Master de mathématiques à Paris.

La France, un pôle d’excellence dans le domaine des sciences mathématiques

Avec treize lauréats de la médaille Fields (plus prestigieuse distinction mathématique accordée à des chercheurs de moins de 40 ans), et une situation au premier plan international pour les publications dans les plus importantes revues mathématiques, la France fait jeu égal avec les États-Unis au niveau de l’excellence dans ce domaine.

Parmi les nombreux acteurs de haut niveau, la Fondation Sciences Mathématiques de Paris (FSMP) regroupe des universités parisiennes (Sorbonne Universités, Université Paris-Diderot entre autres) et des Grandes Écoles (ENS, École des Mines...) dont la réputation n’est plus à faire. La FMSP est, en particulier, porteuse depuis 2011 du projet d’excellence "LabEx Sciences mathématiques de Paris".

C’est en raison de l’excellence de la formation offerte par la FSMP que le Consulat général de France à Québec a décidé de s’unir avec cette fondation, dans le but d’offrir à des étudiants québécois la chance de partir étudier dans un réseau formant les élites scientifiques de demain.

JPEG - 12.2 ko
Guillaume Laplante-Anfossi, premier lauréat de la bourse conjointe Consulat général de france à Québec - FSMP Crédits - Jean-Pierre Rousseau

Pour cette première édition, c’est Guillaume Laplante-Anfossi qui a été sélectionné pour réaliser un Master de Mathématiques fondamentales à l’Université Paris 13. Le jeune homme, titulaire d’une licence bidisciplinaire en Mathématiques et Physique de l’Université de Montréal -et par ailleurs violoniste professionnel- le dit lui même : "Les écoles françaises de mathématiques sont mondialement reconnues. Historiquement, la découverte d’énormément de théorèmes importants sont le fait de mathématiciens français, et Paris regroupe la plus grande concentration au monde de mathématiciens, plus de mille !"

Honoré d’avoir été choisi comme bénéficiaire de la bourse, le lauréat se sent dans la continuité d’un certain héritage : " Je me sens suivre plusieurs des grands penseurs québécois en France, notamment Jacques Parizeau, Gaston Miron, Jean-Paul Riopelle et bien d’autres. Il y en a tellement qui sont venus faire leur formation à Paris ! Pour moi il y a quelque chose qui relève de la tradition, d’un lien très spécial entre le Québec et la France qui se poursuit".

Le niveau d’excellence de la formation délivrée dans les écoles affiliées à la Fondation a marqué Guillaume Laplante-Anfossi : "une des choses qui m’a beaucoup impressionné en arrivant ici, c’est la diversité et la qualité des cours. Je n’aurais pas pu imaginer ce qui m’attendais ici, car je n’avais rien connu de tel au Québec. Le niveau mathématique ici est vraiment très élevé." S’y ajoute la possibilité de nouer des liens et de tisser des relations pour l’avenir : "c’est une des meilleures choses qui pouvaient m’arriver : cela me donne accès à un réseau vraiment très actif de mathématiciens".

Étudiants québécois, n’hésitez plus : pour l’excellence mathématique, le bon calcul, c’est la France !

CANDIDATURE

L’appel à candidatures pour la rentrée 2019 est encore ouvert ! Date limite de candidature : 26 janvier 2019 (23h59, heure de Paris).

Toutes les informations sur les conditions d’éligibilités et le dépôt de candidatures sur le site de la Fondation Sciences Mathématiques de Paris.

publié le 05/12/2018

haut de la page